jeudi 5 janvier 2012

Comme un lundi ...à Kyoto!


Pour une journée à kyoto,
encore un cadeau qui passe ...
Pas de programme , juste le plaisir de se laisser guider par l'envie du moment et c'est le kennenji qui retient mon attention aujourd'hui.
Le plus ancien temple zen du Japon est au cœur du quartier Gion , cela ne gâche rien .
Il fait un temps radieux et il y a encore beaucoup de feuilles rouges de momiji dans Kyoto , c'est très beau.
La qualité est partout ici , dans l'architecture bien sûr mais aussi dans tous ces petits magasins de miso, de soja, de pâtisseries.. ( je me suis retenue d'aller à Higashiyama , les champs élysées des patisseries japonaises car cela aurait été suicidaire pour mon porte monnaie et ma ligne!).
Le kennenji est très connu pour son jardin intérieur et son dragon, et d'une manière générale toutes les peintures y compris celle du plafond hall du bouddha qui est impressionnante .
Mais comme toujours , ce n'est pas tant l"art en soi qui me touche mais plutôt cette perfection mouvante que donne à voir les jardins. Aujourd'hui c'est l'hiver, plus que quelques feuilles et le vent qui les emmène , et le zen qui se pose là , sous cet arbre, dans ce jardin et partout à Kyoto ;
Rassasiée de vie , je flâne dans la rue commerçante de Gion et c'est une envie de macha qui me prend, il est quatre heure , normal. Tsujiro est une très belle maison de thé , excellente par la qualité de ses thés mais aussi de son design et je me laisse tenter par un zenzai de saison: une compote de haricots rouge avec quelques dangos et un macha, accompagné de quelques lamelles de konbu salés . C'est encore une foi l'équilibre parfait des saveurs qui m'emporte, je suis impressionnée par tant d'humilité dans toute leur cuisine où tout le travail réside dans l'équilibre des ingrédients quasiment bruts plus que dans la recherche de l’exceptionnel.
Mais quel travail! toute une culture donc, encore une fois celle du zen . de l'authentique et de l'harmonie.
Cette fois ci vraiment mais vraiment rassasiée des yeux et de la bouche je commence à me diriger vers le bus quand de gros dangos grillés retiennent mon attention, je craque et là , mais là c'est juste la première fois que je mange des dangos aussi bon.
Faits à partir de farine de riz, ils sont juste grillés et badigeonnés de awase miso ( plusieurs misos) , de sucre et j'ai pu soutirer le secret de la recette , d'un peu de moutarde, et c'est juste divin. Les dangos sont super moelleux et là aussi il doit y avoir un secret mais la patronne est arrivée ...
le soir nous sommes allés avec Mon ami Ken san qui me reçoit chez lui dans un café alentour du Nanzenji où il habite , et cette fois ci c'est le côté contemporain de kyoto que je retrouve , entre campagne et ville, d'un gôut toujours sûr et c'est donc dans un cadre très convivial, décoré simplement pour Noël que nous avons partagé quelques pâtes.
Pendant le repas, on échange nos projets "post nucleaire", ken san , qui longtemps été professeur à l'université et dans la section art et technologie pense que la révolution intérieure du japon commencera par une révolution artistique, on retrouvera la notion naturaliste de l'art japonais qui a été laissé de côté pour la pop culture.
L' idée est née de faire un évènement culinaire autour du concept zen afin de ressituer le spirituel dans la vie ou plutôt de remettre le spirituel au goût de la vie !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire